Faits marquants

2007
Sur un secteur d'activité en pleine expansion, Sublet crée pour la rétention enterrée étanche ou infiltrante un département à part entière qui s'inscrit dans le cadre général de notre activité d'entrepreneur étancheur spécialiste de la rétention.

2010
Sublet commercialise son propre produit de chambres alvéolaires (L'AQUAMODUL®) et développe une approche résolument élaborée du fonctionnement hydraulique des ouvrages enterrés.

Haut

1948
Création des établissements Sublet par Georges Sublet.
Dépôt de brevet concernant la «tente canadienne double toit».
Pensée et conçue à partir de toiles de parachutes provenant des stocks américains, ce produit à base de coton d'Egypte enregistrait alors une résistance et une imperméabilité inégalées.

1970
Depuis la tente tonnerre, Georges Sublet développe la conception/fabrication de tentes, proposant alors un prototype, « la tente himalayenne », qui accompagnera la première cordée française dans l’ascension du NANGA PARBAT (8125 m / Himalaya). Le succès de cette expédition mettra alors en lumière le savoir faire de la société Sublet et conduira son créateur à diversifier l'offre de l'entreprise.

1978
La fabrication d’auvents de caravanes remplace progressivement la confection de tentes sur un marché devenu trop concurrentiel.
Georges Sublet impose pour une seconde fois un produit à fort potentiel de croissance sur le marché des camping-cars en constant développement. Il pérennisera cette activité dans les locaux de Feyzin (Lyon sud) jusqu’à son décès en 1989.

1982 
Olivier SUBLET, fils du fondateur, choisit de poursuivre la démarche emprise par son père. Il s’intéresse aux principes de soudure des géomembranes, qui selon lui, peuvent être utilisées dans plusieurs domaines d’activité. Parmi ces applications, le pôle « étanchéité industrielle » se développe rapidement et ce à travers la pose de géomembranes pour l’étanchéité de bassins de rétention d’eau.

1985 
SDAS (Sublet Découpe Assemblage Soudure) se dote d’année en année des moyens techniques, humains afin de réaliser ses objectifs et sortir de l’approche « artisanale » des premières années. La mise en valeur du savoir faire, si chère à Georges Sublet, s’impose alors comme un pilier fondateur de la stratégie globale de l’entreprise. Ainsi, SDAS assure progressivement sa croissance et développe sa notoriété.

2000
Les champs d’application de l’étanchéité sur géomembrane sont multiples. La prise de conscience environnementale généralisée ouvre de nouvelles opportunités à la société. Outre les bassins d’agrément, les deux équipes d’intervention travaillent désormais sur les lagunages, CET (centre Technique d'enfouissement), réservoirs incendie (sprinkler), les retenues collinaires et plus généralement sur la dépollution de sites.

2002
Pour proposer une offre personnalisée et efficiente, SDAS se dote de matériels de pointe en matière de soudure de membranes. La société investit aussi dans les appareils robotisés de relevé topographique (Trimble). Les compétences humaines sont également renforcées par l'obtention des nombreuses qualifications (Asqual), indispensables pour asseoir la crédibilité de l'entreprise aux yeux de ses différents partenaires et clients.

2004
L’approche différenciée de SDAS sur les marchés « d'étanchéité » porte ses fruits,  de nombreuses compagnie de l’industrie française font désormais confiance à l’entreprise. La réalisation d’ouvrages de grandes importance, y compris en conditions difficiles (haute altitude ; contamination des sols), font aujourd’hui la fierté des hommes travaillant au sein de la structure. Enfin, le point central de la crédibilité de SDAS peut se résumer en une formule représentative : « Aucun Sinistre ».

Haut