Retenues d'altitude

Implanté entre 1 300 et 2 500 m d'altitude, le dispositif d'étanchéité est exposé à de multiples agressions.

Un enjeu majeur
Moteur d'activité et de création d'emploi, le tourisme hivernal est devenu essentiel au développement économique des territoires de montagne. Au cours des dernières décennies, les stations de sport d'hiver se sont naturellement implantées dans des zones où l'enneigement naturel était abondant.
Avec les évolutions climatiques actuelles, les stations doivent faire face à un déficit d'enneigement accentué. Pour palier ce manque, les communes ou communautés de communes, exploitants de domaine, doivent répondre par des moyens complémentaires en développant la neige de culture.
Préserver la crédibilité de leur offre, un niveau de prestations élevées, assurer une exploitation maximale du domaine skiable, avoir une période d'enneigement suffisante, une meilleure tenue et durée de vie des pistes, sont des enjeux vitaux pour les équilibres économiques et financiers de ces régions.

Les bassins d'altitude
Depuis une dizaine d'année, de grands bassins étanches permettant de stocker une importante quantité d'eau ont été progressivement installés. Reliée à un réseau d'enneigeur, l'eau pulvérisée dans l'air ambiant se transforme en cristal de neige.
Ces retenues d'altitude, étanchées par un dispositif d'étanchéité par géomembranes (le DEG), sont exposées à de multiples agressions : cycles du gel-dégel, écarts importants des températures hiver-été, ultraviolets, chocs et tractions dus à la formation de glace, chutes de pierres, mouvements de terrain...

Intervention Sublet
Spécialiste de l'application des géosynthétiques, les solutions techniques apportées par Sublet donnent la possibilité aux maîtres d'ouvrage et aux maîtres d'œuvre de s'appuyer sur une offre globale, sur un savoir-faire d'entreprise et sur une grande expérience acquise dans ce domaine.
Etude préalable, modélisation informatique 3D, analyse des contraintes, réponse aux DCE, choix des géosynthétiques, tous les phénomènes liés à la construction du DEG seront étudiés pour garantir la parfaite étanchéité et la pérennité de vos bassins d'altitude.

Applications
• Bassins d'altitude pour enneigeur.
• Bassins d'alpage.

Autres utilisations
• Espaces de détente, de baignade, de jeux, de pique-nique...
• Réserves d’eau en été pour la défense incendie.

Réalisation garantie
• Contrôles systématiques de l'étanchéité effectués par

Haut

Nom de l'ouvrage : Bassin de neige de culture
Maître d'ouvrage :
Commune des Rousses
Maître d'œuvre : ABEST
Caractéristiques  : Altitude 1700 m. - Surface 12 000 m²

Nom de l'ouvrage : Retenue d'eau pour alimentation usine à neige
Maître d'ouvrage :
Commune du Grand Bornand
Maître d'œuvre : Axe et courbes
Surfaces géomembranes :
40 000 m²
Caractéristiques  :
Capacité : 300 000 m³ - Profondeur : 18 m - Altitude : 1 665 m

 

Nom de l'ouvrage : Retenue d'eau de l'Arenouillaz à Valmorel
Maître d'ouvrage :
DSV
Maître d'œuvre : Alpes ingé
Surfaces géomembranes :
12 700 m²
Caractéristiques  :
Capacité : 36 000 m³ - Profondeur : 10 m - Altitude : 1 975 m

Nom de l'ouvrage : Retenue d'eau de la Moutière à Val Thorens
Maître d'ouvrage :
SETAM
Maître d'œuvre : Abest
Surfaces géomembranes : 28 000 m²
Caractéristiques  :
Capacité : 106 000 m³ - Profondeur : 10 m - Altitude : 2 477 m

Nom de l'ouvrage : Retenue des Fontaines aux Orres
Maître d'ouvrage :
SEMLORE
Maître d'œuvre : C.N.A.
Entreprise : Hermitte TP
Surfaces géomembranes : 10 000 m²
Caractéristiques  :
Capacité : 30 000 m³ - Profondeur : 8 m - Altitude : 2 160 m

Nom de l'ouvrage : Retenue d'eau de Solaise à Val d'Isère
Maître d'ouvrage :
STVI
Maître d'œuvre : Alpes ingé
Surfaces géomembranes :
13 000 m²
Caractéristiques  :
Capacité : 42 000 m³ - Profondeur : 11 m - Altitude : 2 548 m

Nom de l'ouvrage : Retenue d'eau de Vars
Maître d'ouvrage :
SEMSEDEV
Maître d'œuvre : Dianeige
Surfaces géomembranes :
24 000 m²
Caractéristiques  :
Capacité : 105 000 m³ - Profondeur : 13 m - Altitude : 2 240 m

Haut