Réservoirs

Les réservoirs enterrés sont des ouvrages de construction modulaire, étanches ou infiltrants. Leur volume, constitué de 95% de vide, permet de stocker les eaux de ruissellement urbain. L'eau collectée sera relâchée dans le sous-sol ou dans le réseau aval par débit régulé et différé.

Vers une gestion efficace des eaux de ruissellement
Les marais artificiels, les jardins pluviaux, les toitures végétales, les tranchées drainantes et infiltrantes, le béton poreux, les bassins de stockage enterrés font partie des solutions innovantes et efficaces, dites alternatives, qui s'inscrivent dans le cadre d'une gestion maîtrisée des eaux de ruissellement.

Avantage foncier des réservoirs enterrés : valoriser l'espace
Dans les zones urbaines à forte densité et contrairement aux bassins à ciel ouvert, les réservoirs enterrés rendent disponibles les surfaces foncières pour la réalisation de routes, de parkings, d’aires d’agréments ou d’espaces verts.
Limiter l’impact des aménagements sur l’environnement, diminuer les conséquences de l'imperméabilisation des sols,  valoriser au mieux l'espace foncier,... c'est dans cette démarche que se conçoivent et se réalisent ces réservoirs étanches ou infiltrants.

Un bassin enterré : objectif et principe de fonctionnement
L'objectif recherché par la construction de réservoir enterré est de stocker temporairement les eaux de ruissellement afin d'éviter la saturation et les débordements des réseaux urbains d'eaux pluviales. L'eau ainsi collectée, "tamponnée", sera ensuite réinfiltrée dans le sous-sol (réservoirs infiltrants) ou évacuée par un exutoire vers le réseau séparatif, de façon différée, par débit régulé (réservoir étanche).
Ces constructions modulaires sont composées de structure monobloc alvéolaire (SAUL) et/ou d'un dispositif d'étanchéité ou d'infiltration suivant l'option choisie. 

Réservoirs enterrés étanches en Saul
Les eaux pluviales provenant des chaussées contiennent des matières organiques, hydrocarbures, zinc, plomb... Collectées dans les réservoirs enterrés, elles sont traitées en fonction de leurs caractéristiques par des filtres intégrés à la structure et/ou par les séparateurs hydrocarbures. Après dépollution, elles sont rejetées dans le réseau aval ou dans le sous-sol par débits différés et régulés. Implantés en zone urbaine, ces bassins de stockage enterrés empêchent toute contamination du réseau hydrique.
Au-delà de cet l'aspect sano-écologique, se pose aussi la question de la sécurité des usagers de la route et des voiries. Lors de violentes précipitations, l'engorgement du réseau, la saturation en eaux des chaussées, trottoirs ou parkings peuvent provoquer des accidents de circulation et mettre en danger la sécurité des usagers. L'installation de bassins enterrés fonctionnant comme des bassins tampons évite la saturation des réseaux EP et contribue à rendre plus sûre les routes et les chaussées pour les usagers.

Réservoirs enterrés infiltrants en Saul
Les eaux pluviales provenant des toitures, des terrasses sont considérées comme des eaux propres. Les réinfiltrer dans le sol par des bassins enterrés infiltrants, des que possible, réduit les volumes s'écoulant vers les réseaux aval et favorise la réalimentation en eau de la nappe phréatique. Il existe différentes solutions, dites passives, permettant de gérer l'écoulement des eaux de pluie  au plus près de leurs points de chute, comme les toitures et terrasses végétalisées, les noues et les zones humides, le lagunage naturel ou encore les réservoirs d'infiltration.

Stocker puis relâcher les eaux de pluie et de ruissellement par des bassins enterrés infiltrants ou étanches sont des solutions fortement préconisées par Sublet qui contribuent à une meilleure gestion des eaux de ruissellement. Consciente du coût important que représente ces ouvrages, l'équipe commerciale de Sublet s'emploie dans une démarche continue à proposer des solutions innovantes et ce à des prix les plus compétitifs possibles.